FDSEA et JA dénoncent l’absurdité des contrôles

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Une vingtaine d’agriculteurs du canton d’Auzances étaient présents pour soutenir leurs collègues suite à l’appel à mobilisation des syndicats JA et FDSEA. La profession est à bout ! Les aides ne sont pas versés mais les contrôles se multiplient dans la campagne. La situation ne peut plus durée. Certains agriculteurs sont fragilisés psychologiquement car ils n’arrivent plus à se dégager de revenu et se demandent comment ils vont pouvoir nourrir leur famille. Les syndicats FDSEA et JA décident d’intervenir pour éviter des drames. « Il vaut mieux que le contrôleur soit reçu par un groupe d’agriculteurs comme aujourd’hui, que par un agriculteur désespéré qui n’a plus rien à perdre » s’exclame Jean-Marie Colon en ligne avec le chef de service des contrôles à ASP de Limoges.

Le contrôle a quand même eu lieu pour ne pas bloquer le versement des aides PAC- aides qu’ils attendent toujours ! Toutefois le jeune installé en GAEC avec sa mère depuis le 1 janvier 2016, s’est fait accompagner lors de ce contrôle par le président des JA, Jean-Marie COLON et le secrétaire général de la FDSEA, Christian ARVIS. Après deux longues heures à éplucher toutes sortes de papiers : dossier PAC, statut de la société, prêts bonifiés, identification des animaux… les associés sont enfin libérés. Dans le cas particulier du GAEC, certaines difficultés ont été relevées : l’ASP réclamant des documents techniquement impossible à fournir, comme la comptabilité 2016, alors que l’exercice n’est pas clôturé.

Chaque agriculteur faisant l’objet d’un contrôle est encouragé à se rapprocher de son syndicat afin d’être épaulé. Il est primordial de ne pas s’isoler dans un contexte difficile autant économiquement que moralement. Le GAEC Magnier explique « nous ne sommes pas contre les contrôles, mais être contrôlées alors que rien ne nous a été versés, ce n’est pas logique ! » Mme Magnier remercie ces voisins agriculteurs d’être venu les soutenir lors de cette matinée « stressante » et les invitent à faire de même.

Les syndicats agricoles ne comptent pas en rester là, une action de plus grande envergure sera mené pour qu’enfin l’agence de services et de paiement prenne conscience de la souffrance du monde agricole.

événements

  • {0} - {1}

Bienvenue en Creuse

Toutes les émissions dans la médiathèque