COP 21 : les oléopros au coeur de la solution climatique

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La vingt-et-unième conférence des parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations  Unies  sur les changements climatiques (CCNUCC) se tiendra à Paris du  30  novembre  au 11 décembre prochains. L’objectif est de parvenir à un accord  international  sur le climat, applicable à tous, afin de limiter le réchauffement climatique mondial à 2 °C d’ici 2100.

Consciente des enjeux que cette conférence représente et du rôle que doit y jouer  le  secteur  agricole,  la FOP s’est mobilisée depuis plusieurs mois pour  contribuer  au  débat  et  être force de propositions. Une ingénieure agronome  a  ainsi  réalisé  un  stage  de  fin  d’études de six mois, afin d’identifier  les  atouts  des  «  oléoprotéagineux dans la lutte contre le changement  climatique » en terme d’économies d’émissions de gaz à effet de serre et comment les optimiser.

La  FOP a également collaboré avec ORAMA à la rédaction d’un dossier sur la contribution  des  grandes  cultures  à  la  COP21. Capture de CO2 à grande échelle,   biocarburants,   bioénergie,   chimie   verte,   réduction   des importations  de  tourteaux,  ont  un  impact  positif sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La  filière  oléoprotéagineuse dans son ensemble s’est également mobilisée.

Terres  Inovia  et  Terres  Univia  ont édité un dossier de sept fiches qui illustrent  leurs actions en matière d’adaptation des cultures oléagineuses et  protéagineuses au changement climatique ainsi que leurs contributions à la  lutte  contre  le  réchauffement  climatique grâce à l’optimisation des pratiques  agricoles,  à  l’utilisation  des protéines végétales françaises pour l’alimentation humaine et animale et au développement de bioproduits.

Le  groupe Avril est membre du groupe «Solutions COP21 : « mieux se nourrir  ».  Dans  ce  cadre,  il  a  commandé une étude au cabinet BIPE, « alimentation  et  climat,  les  enjeux  du mieux se nourrir dans le monde à horizon  2030  » et disposera d’un stand au Grand Palais tout au long de la COP21.

Document joint :

- Les 7 fiches publiées par Terres Inovia et Terres Univia "Les oléopros au coeur de la solution climatique"

Source : FOP

Bienvenue en Creuse

Toutes les émissions dans la médiathèque