Classement Zones Vulnérables : l’injustice confirmée !

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

En publiant les arrêtés de classement de nouvelles zones vulnérables, le Gouvernement persiste et signe : aucune écoute des territoires et de la profession agricole.

En publiant les arrêtés de classement de nouvelles zones vulnérables, le Gouvernement persiste et signe : aucune écoute des territoires et de la profession agricole.

Des normes injustifiées, aucun moyen mis à disposition des agriculteurs pour y faire face, le Gouvernement organise la déprise économique d’une partie du Massif central. Nous ne pouvons l’accepter !

Depuis plusieurs mois, l’administration française n’a fourni aucun élément technique tangible qui permettrait de justifier le classement et les normes.

Face au dogmatisme, la profession a fourni des analyses et des preuves scientifiques qui démontrent l’excellente qualité de l’eau dans le Massif central et l’absence de responsabilité des agriculteurs dans les quelques situations ponctuelles à améliorer.

Nos arguments et nos analyses, transparents et impartiaux, ont convaincus TOUS les Elus de nos Territoires Ruraux. Ils nous soutiennent. Pourtant, le Gouvernement a tout ignoré !

L’injustice est flagrante. Les conséquences économiques seront extrêmement lourdes sur les exploitations agricoles et les territoires concernées.

C’est pourquoi, le combat continue !

Nous demandons à ce que le Massif central soit exonéré de toute mise aux normes et nous contesterons par recours juridique les arrêtés de classement qui viennent d’être pris.

FRSEA Massif Central

Bienvenue en Creuse

Toutes les émissions dans la médiathèque